Pour concevoir votre publication 1.

C’est vous qui régalez ! Vous allez préparer la carte et le menu pour vos convives, vous allez apprêter informations et commentaires pour vos lecteurs.  Vous devez donc définir comment vous allez préparer, présenter, traiter et assaisonner l’information.

La ligne éditoriale de votre publication

Avec l’équipe de rédaction vous devez définir vos choix éditoriaux, vos thématiques, vos sujets, les angles que vous allez prendre : voici la ligne éditoriale de votre publication.

1. Lisez tout d’abord les références suivantes :

Dans http://journalatelier.com/faire-son-marche/ sélectionnez « Filtrer » puis « ligne éditoriale »

2. Activité sur la presse pour préparer votre propre ligne éditoriale :
Vous trouverez sur la même page, en cliquant sur le « Kiosque » de Netvibes les principaux titres de la presse classés selon les catégories en usage : périodicité, types de médias. Dans le formulaire « Cuisines éditoriales » , classez les titres proposés selon les cuisines éditoriales proposées ci dessous :

Cuisines éditoriales : à quelle sauce est préparée l’info

Fast-Food (restauration rapide) : ce type de journaux se caractérise par des infos « tous publics », qui concernent un lectorat très large : catégories socio-professionnelles et âges variés. L’info est prévue pour être absorbée rapidement, par exemple en transport en commun. Les angles sont plutôt consensuels.

Gastronomique : dans ces journaux l’info est approfondie. On y trouve des enquêtes, des analyses. Les journalistes vont sur le terrain, réalisent des reportages : le journal dispose de correspondants, d’envoyés spéciaux. Des éditorialistes apportent des commentaires pointus sur l’actualité.

Restos de quartier, crêperies, kebabs, restos branchés, restos bio : dans cette catégorie on trouve à boire et à manger ! Ces journaux sont de qualité très inégale. Leurs points communs : ils s’adressent à un lectorat ciblé, leur ligne éditoriale est très spécifique.

Rôtisserie : l’info est sur le gril, la satyre et l’humour sont de mise. Les prises de positions sont tranchées dans le vif, les angles sont plutôt orientés vers le scoop la provocation, voire la polémique. On n’hésite pas à aborder les sujets brulants.